INSTITUT D'ETUDES POLITIQUES DE TOULOUSE - Signataire de la Charte de la diversité

Fiche d'identité
  • Secteur d'activité : Enseignement et formation
  • Nombre de salariés : de 50 à 249
  • Date de signature de la charte : Décembre 2010

Ses actions concrètes pour la diversité en entreprise

S'engager :

En réponse à l'appel d'offre du Ministère de la ville (circulaire du 22 août 2005) pour l'égalité des chances l'IEP de Toulouse a mis en place auprès de 16 lycées de l'Académie le programme DISPO (Dynamiques de l'Innovation Sociale et POlitique) qui entend favoriser et accompagner le choix de trajectoires scolaires longues orientées notamment vers l'accès aux filières d'excellences. L'IEP de Toulouse, en partenariat avec la Préfecture, le Rectorat et le Conseil Régional de Midi Pyrénées, a souhaité utiliser le cadre juridique de la loi pour mettre en place un dispositif visant à réduire la sélection sociale qui s'opère dans l'orientation des élèves tout au long de leur parcours et, de manière plus générale, à élargir le champ des possibles en termes d'études supérieures auprès d'élèves issus de milieux populaires. Il s'est adressé prioritairement à un groupe d'élèves peu encouragés du fait de leurs conditions sociales et matérielles d'existence à se projeter dans ce type de parcours post-bac. Dans sa philosophie, il s'attache à promouvoir des parcours individuels de réussite, conscient que ceux-ci sont inséparables de trajectoires sociales, familiales et culturelles : l'idée de « réussite », telle qu'elle a été défendue, a signifié avant tout « la capacité à s'élever au-dessus et au-delà de soi ». Sciences Po Toulouse s'est vu décerné en 2009 le label des cordées de la réussite par le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche et le Secrétariat d'Etat à la politique de la ville, pour son action en faveur de l'égalité des chances, la révélation des ambitions et la mise en place des parcours individuels de réussite pour les lycéens de milieux modestes depuis 2006. Le programme DISPO ambitionne d'impliquer 480 élèves de la seconde à la terminale par an, soit 1440 élèves sur 3 ans. Le dispositif proposé tente de traduire un certain nombre de convictions partagées par les acteurs qui considèrent qu'un projet d'égalité des chances doit se faire au plus près des élèves, dans une logique de décloisonnement social et ne peut réussir qu'avec une forte implication d'équipes locales, constituées des différents acteurs de la communauté éducative. Le dispositif intègre également la participation de tuteurs-étudiants qui assurent un lien essentiel entre l'enseignement supérieur et les lycées, pour les élèves engagés. De manière synthétique le projet compte remplir les quatre objectifs suivants : Objectif 1 : Transformer les représentations attachées aux études supérieures que ce soit celles des élèves, des familles ou de la communauté éducative. Objectif 2 : Révéler et accompagner les ambitions des élèves. Objectif 3 : Contribuer à l'acquisition des méthodes de travail, de la culture et des codes sociaux favorisant la poursuite d'études universitaires. Objectif 4 : Évaluer et rendre compte annuellement de l'apport du programme.

 

Sensibiliser et former :

Les actions mises en oeuvre concernent des lycéens issus de milieux défavorisés Elles s'organisent autour d'ateliers propres à chaque niveau de classe dont le but est à la fois l'acquisition de compétences et la préparation d'un moment fédérateur annuel. • En seconde : détecter, sensibiliser, prendre la parole. Sciences Po Toulouse proposera dès la rentrée 2009, un concours portant sur l'actualité économique et sociale. La préparation de ce concours qui aura lieu en mai 2010 mobilisera au sein des lycées partenaires un groupe d'élèves encadrés par un enseignant et des étudiants tuteurs. L'objectif, outre le travail méthodologique mené, sera de faciliter des rencontres entre élèves de milieux modestes et étudiants d'une grande école, de sensibiliser ces élèves à travers l'exercice écrit et oral qu'ils auront à réaliser et de s'approprier les codes nécessaires à la poursuite d'études. Organisé dans un lieu symbolique : Mairie, Hôtel de Région, le concours qui associera des partenaires locaux : partenaires économiques locaux, télé, presse, librairies… sera doté de trois prix , celui du meilleur travail écrit, du meilleur document audio, et du meilleur sujet audiovisuel. Une soirée de clôture associant les parents permettra de faire de cette journée un temps fort et symbolique. Ces prix permettront aux élèves de bénéficier d'équipements informatiques et de voyages linguistiques. • En première : Modifier les représentations, se familiariser avec le monde professionnel. Il sera proposé aux élèves de première l'organisation d'un colloque dont la thématique portera sur la diversité et l'unité des territoires de la Région. Un tel travail doit permettre de mener des enquêtes sur le terrain, de rencontrer des acteurs politiques, économiques, associatifs, culturels locaux dont l'objectif est de faciliter la prise de confiance en soi et de permettre aux élèves d'entrer en contact avec des professionnels éloignés de leur univers . La production écrite susceptible d'être publiée ainsi que la présentation en public dans un lieu de savoir permettront l'acquisition de compétences pratiques : présentation de soi, exposé oral, échange, synthèse écrite. La présentation des travaux menés dans les lycées et leur discussion au sein d'une Grande école se fera à l'occasion d'un colloque mobilisant universitaires et responsables locaux. Cette démarche valorisera le travail et la parole de ces élèves, élément fondamental de légitimation de leurs ambitions. • En Terminale : Se préparer aux parcours d'excellence et aux exigences de l'enseignement supérieur. Les élèves de Terminale bénéficieront d'une préparation en ligne (IEPEI) au concours commun d'entrée aux 6 IEP de Région. (Aix en Provence, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Toulouse). Ce travail encadré par un enseignant de lycée et des étudiants tuteurs doit permettre de faciliter le passage vers l'enseignement supérieur dans une perspective de réussite et d'ascension sociale.

 

Objectiver ses process :

Le Diplôme de Sciences Po Toulouse comporte un parcours "Politique, Discriminations, Genre" destiné à former les étudiants aux emplois générés par les politiques de lutte contre les discriminations et pour la diversité. Sciences Po valorise également l'engagement associatif de ses élèves dans des actions de soutien auprès des publics défavorisés (tutorat AFEV, Sciences Po Madagascar...). La sensibilisation des personnels de l'IEP passe par le développement du programme DISPO, prioritairement destiné aux lycéens en passe de devenir étudiants. La parité est de mise au sein des personnels recrutés dans le programme. La politique générale de ressources humaines de l'établissement ne comporte en revanche à ce jour pas de volet spécifique.

 

Recruter et promouvoir autrement :

Cf. réponse précédente.

 

Communiquer :

Création d'un site Internet dédié au programme DISPO : www.dispo.sciencespo-toulouse.fr

 

Instaurer un dialogue social :

Des conventions de partenariat ont été signées entre Sciences Po Toulouse et les 16 lycées de l'Académie impliqués. Des conventions existent également avec plusieurs de nos partenaires : Acsé, Ministère de l'Education Nationale, BNP, MAIF, CROUS Toulouse.

 

Evaluer et faire connaître ses actions :

L'évaluation du programme a été envisagée dès la première année. Elle s'est appuyée sur un outil d'évaluation mis en oeuvre dans le cadre d'un Groupe Recherche Formation (GRF), financé par le Rectorat de l'Académie de Toulouse. Cet outil d'évaluation comporte deux volets : - une enquête qualitative par entretiens individuels auprès des élèves participant à DISPO, de leurs familles et de leurs enseignants. - une enquête, par questionnaires anonymes, réalisée auprès de l'ensemble des élèves participant au programme DISPO. Ce questionnaire fait l'objet d'un traitement statistique via une basse de donnée conçue par le référent TICE du groupe toulousain. Il s'agit d'une solution en ligne, permettant l'accès sécurisé à une base de données. L'application en ligne offre des formulaires de saisie pour toutes les informations définies comme critères d'évaluation, et la recherche d'élève par identifiant et établissement. Elle permet aussi de réaliser des tris croisés entre chacune des variables descriptives de la base afin de dégager les résultats les plus significatifs. La base sera remplie par les enseignants référents de chaque lycée. La base d'évaluation a été déposée auprès de la CNIL. - Réaliser une sociologie des bénéficiaires . Nombre d'élèves concernés. . Répartition sur l'ensemble du territoire au sein de chaque Région et de chaque établissement. . Environnement scolaire : Établissement d'origine, établissement actuel, série suivie, options. . Environnement socio-économique des élèves (Niveau de diplôme des parents, PCS, type de famille et importance de la fratrie, bénéfice de bourse d'études, nationalité, quartier d'habitation). L'évaluation permet de mesurer l'efficacité du Dispositif durant les trois années sur les trois niveaux. . Résultats scolaires trimestriels. . Voeu d'orientation et suivi des modifications des voeux d'orientation post-bac afin de dégager les effets de DISPO en termes d'ambition et de projection de soi. - Une cartographie à bac + 5 des orientations post-bac. . Intégration filières d'excellence . Accès à un des 6 IEP en un ou deux ans . Autres cursus suivis . Suivi de l'insertion professionnelle.

 

 

Recherche