MISSION LOCALE SUD ISERE - Signataire de la Charte de la diversité

Fiche d'identité
  • Secteur d'activité : Santé, travail social, Emploi
  • Nombre de salariés : de 10 à 49
  • Date de signature de la charte : Mars 2011

Ses actions concrètes pour la diversité en entreprise

S'engager :

Pourquoi vous êtes-vous engagé et que vous apporte cet engagement ? Quelles sont les grandes lignes de votre démarche diversité ?

 Les Missions Locales / PAIO  du bassin grenoblois souhaitent contribuer de manière active et régulière à la promotion de la non-discrimination et de la diversité auprès de l'ensemble de leurs partenaires (employeurs, organismes de formation, structures d'insertion, les collectivités, les associations etc.) en utilisant, notamment, la Charte de la diversité comme levier de sensibilisation et d'engagement. 
Elles souhaitent aussi démontrer leur engagement en tant qu'employeur socialement responsable.

Cette convention précise les conditions dans lesquelles les Missions Locales / PAIO s'engagent à collaborer de manière efficace et suivie tout au long de l'année comme lors d'évènements importants. Ces engagements se déclinent en interne, en externe et sur le coeur de métier des Missions Locales.

Dans ce cadre, il est convenu ce qui suit :

1 – En interne aux Missions Locales du bassin grenoblois :
Sensibiliser et former les dirigeants et les collaborateurs impliqués dans le recrutement et l'accompagnement, la formation et la gestion des carrières aux enjeux de la non-discrimination et de la diversité
Respecter et promouvoir l'application du principe de non-discrimination et de la diversité sous toutes ses formes et dans toutes les étapes de gestion des ressources humaines que sont notamment l'embauche, la formation, l'avancement ou la promotion professionnelle des collaborateurs.
Faire de l'élaboration et de la mise en oeuvre de la politique de diversité un objet de dialogue avec les représentants du personnel.
Communiquer auprès de l'ensemble de nos collaborateurs notre engagement en faveur de la non-discrimination et de la diversité, et informer régulièrement sur les résultats pratiques de cet engagement dans nos  instances.
Inclure dans le rapport annuel notre engagement de non-discrimination et de diversité : action mises en oeuvre, pratiques  et résultats.

2 – En externe auprès des partenaires : entreprises, organismes de formation, OPCA, collectivités, structures d'insertion, branches professionnelles et interprofessionnelles, chambres consulaires , associations etc.
Informer et sensibiliser  les partenaires sur les actions des missions locales en matière de promotion de la diversité :

- En informant les partenaires sur les bonnes pratiques en matière de non-discrimination et de diversité
- En présentant les Missions Locales/ PAIO comme un acteur susceptible d'amener les partenaires à respecter la non-discrimination et la diversité.

3 – Par rapport à notre coeur de métier : 

Accueillir et informer le public dans toute sa diversité.
Orienter et accompagner vers l'emploi en fonction des besoins, compétences et aptitudes.
Etre lieu ressource auprès du public sur les thématiques de la non-discrimination et de la diversité.
Veiller à la mixité dans l'ensemble des actions des Missions Locales.
Conclusion
Les Missions Locales du bassin grenoblois s'engagent à communiquer auprès de l'ensemble de leurs collaborateurs, partenaires et publics accompagnés leur engagement en faveur de la non-discrimination et de la diversité, et à les informer sur les résultats de leur engagement.

 

Sensibiliser et former :

Plusieurs formations entre 2005 et 2010 :

Formation des conseillers : approche par genre et travail autour de la mission d'orientation des publics jeunes. Accueil et étude d'une stagiaire de la Maison de l'Egalité sur la problématique liée au genre. Une exposition photo a été créée sur les métiers dits atypiques.
Sensibilisation des publics jeunes à la prévention des discriminations liées au genre et création d'un film par les jeunes de la Mission Locale Sud Isère « Métiers d'hommes, métiers de femmes, au delà des préjugés ».
Formation de la référente emploi avec ISM CORUM sur la lutte et la prévention des discriminations dans l'emploi.
Formation de partenaires entreprises et parrains de la mission Locale par ISM CORUM
Formation des conseillers à la prévention et à la lutte contre les discriminations.
Recensement de cas de discrimination et remontée en COPEC

 

Objectiver ses process :

La Mission Locale Sud Isère emploie 28 personnes dont 23 femmes et 5 hommes. Les offres de postes sont ouvertes aux hommes et aux femmes mais l'essentiel des canditures sont des femmes. Chaque candidature est étudiée à partir des compétences et expériences.  Afin de diversifier les candidatures la Mission Locale fait appel au réseau d'écoles aux publics mixtes.

 

Recruter et promouvoir autrement :

La Mission Locale s'engage à respecter et promouvoir l'application du principe de non-discrimination et de la diversité sous toutes ses formes et dans toutes les étapes de gestion des ressources humaines que sont notamment l'embauche, la formation, l'avancement ou la promotion professionnelle des collaborateurs.

 

Communiquer :

Le film « Métiers d'hommes, métiers de femmes, au delà des préjugés » a été le principal support de communication pour aborder la thématique des discriminations. L'équipe complète des collaborateurs de la Mission Locale, de nombreux jeunes que nous accompagnons, et les partenaires avec qui nous travaillons ont été invités aux projections du film et ont collaborer à des échanges permettant d'engager une réfléxion de prévention des discriminations liées au genre et plus largement à toutes les discriminations. A titre indicatif 150 partenaires étaient présents lors de la diffusion de la première du film en octobre 2009.

Voici les éléments de la promotion de cette thématique en 2010 :

1. Diffusion + débat lors du Forum objectif emploi de la ville d'Echirolles.
En lien avec le CCAS d'Echirolles, un débat sur les discriminations à l'embauche en présence de la HALDE a été organisé pour le Forum Objectif emploi du mois d'Avril. Le film a été diffusé à cette occasion, 15 personnes étaient présentes dont des jeunes de quartier, mobilisés par les éducateurs de prévention.

2. Diffusion auprès des collèges et organismes de formation du territoire :
Dans le cadre de la journée de la femme, le 8 mars, le film a été projeté deux fois auprès de classes de 5ème à chaque fois au collège PICASSO à Echirolles. Au total une centaine d'élèves scolarisés en ZUS ont participé au débat qui a suivi la projection. Ce débat fut animé en partenariat entre la MLSI et le service jeunesse de la ville d'Echirolles. Il fut l'occasion d'aborder plusieurs thèmes :
- les représentations de chacun sur les rôles des hommes et des femmes au travail mais aussi au quotidien.
- l'orientation professionnelle et les préjugés qui peuvent guider nos choix d'orientation.

Le 5 novembre, une nouvelle projection a eu lieu au collège Charles MUNCH auprès de 13 élèves de 3ème DP3. Là encore, il s'agissait de proposer aux jeunes d'élargir leurs choix d'orientation professionnelle souvent déterminés par le genre.

De la même manière, le 4 novembre une projection du film ainsi qu'un échange se sont déroulés au centre EPIDE à Autrans auprès de 2 groupes de 25 jeunes.


3. Projection lors de la semaine de lutte contre les discriminations sur le canton d'Eybens.
Le 9 mars, à l'Odyssée, à Eybens, un temps d'échange important a été organisé suite à la projection du film dans le cadre de la semaine de lutte contre les discriminations. Cette action a permis de rassembler les jeunes auteurs du film, un des professionnels interviewé dans le film et des professionnels de la question de la discrimination.
Ainsi, ont pu être abordés plusieurs points :
- la conception du film, son tournage, ce que les jeunes en ont retenu.

- la discrimination liée au genre sur un lieu de travail.
- les avantages et/ou inconvénients d'être un homme ou une femme dans un secteur majoritairement réservé à l'autre sexe.
65 personnes ont participé à ce débat :
dont 43 habitants, 4 jeunes et 10 professionnels.


4. Les diverses "Promo des métiers".
Le film a été utilisé le 12 novembre 2009 sur la "promo des métiers du soin et des services à la personne". 20 jeunes et 15 professionnels l'ont vu.
Il a reçu un accueil très favorable et a permis d'aborder rapidement la question du genre dans les métiers. Ce n'était pas l'objet de cette rencontre, il n'y a donc pas eu de débat mais la question a été posée et a permis de lancer des réflexions personnelles.


5. L'Assemblée Générale de la MLSI:
A l'occasion de l'A-G de la MLSI, une version courte du film a servi de support à une intervention sur les discriminations liées au genre. Environ 40 partenaires présents ont pu participer à ce temps fort.
 

6. Au mois d'Octobre 2010, le film a été diffusé aux 10 jeunes présents sur le module sport. Cette diffusion, non prévue au départ, a été proposée au groupe suite à plusieurs réflexions de leur part sur l'orientation professionnelle et la place de l'homme et la femme au travail. Un échange très riche avec l'animateur a suivi cette projection.

7. Les projections en "autonomie" rayonnent dans toute la France :
- le Collège de La Mure a demandé le DVD pour un de leur projet sur l'orientation et les représentations hommes / femmes.
- L'Association Nouvelles Voies à Courbevoie (92): utilisation du DVD dans le cadre de leur semaine pour l'emploi en Mai 2010.
- le film fut applaudit suite à la diffusion auprès des adhérents de AGIRabcd Isère en juin 2010.
- l'association ADAMIF à Orléans (45) a utilisé le DVD lors de l'un de ses forum.
- Le Centre du Sarthé à Magnas dans le GERS (32) a organisé une séquence en 3 temps :
* une discussion sur le thème: existe-t-il des métiers pour les hommes et pour les femmes?
* la projection du DVD.
* la reprise de la discussion avec l'apport du film.
Cette séance a concerné 12 jeunes âgés de 12 à 18 ans, pensionnaires de la structure (agréments IR et ITEP).
- La ML de Fontaine a projeté le film en salle d'attente.
- Diffusion du film en salle d'attente à l'UT38 de la DIRECCTE.
- Distribution d'un exemplaire DVD du film aux 50 Missions Locales de Rhône-Alpes. Utilisation par ces structures du support lors de différentes actions menées sur leurs territoires.

 

Instaurer un dialogue social :

Les salariés ont directement été associés à la problématique de prévention des discriminations par des sessions de formations, des actions spécifiques liées à l'orientation et à l'emploi.

 

Evaluer et faire connaître ses actions :

Chaque bilan d'actions, rapport d'activité, fait l'objet d'une approche par genre précisant le nombre d'hommes et de femmes concernés. Lorsqu' un écart est constaté, il est analysé et des actions correctives sont envisagées pour  prévenir ce déséquilibre.

 

 

Recherche