QVT - 22 décembre 2020

Retour sur l’étape de Clermont-Ferrand, au côté du Club des 1000 : Mobiliser les entreprises au service des jeunes

Le Club des 1000, en partenariat avec La Charte de la Diversité, a réuni jeudi 17 décembre les acteurs du territoires, publics et privés pour une webconférence sur la thématique de l’importance de la découverte du monde professionnel pour les collégiens de 3ème et sur la diversité comme levier de performance pour les entreprises qui s’engagent.

Depuis 16 ans au service de l’entreprise et des entrepreneurs, le Club des 1000 est partenaire de longue date de la Charte de la diversité, dont il est signataire. Reconnu d’intérêt général et promoteur de la Charte de la Diversité, le Club des 1000 agit et mobilise les entreprises du territoire en faveur de la diversité dans l’entreprise et dans la société.

Yann Tanguy, nouveau Secrétaire Général de la Charte et Délégué Général des Entreprises pour la Cité (Lepc)- association qui porte la Charte de la Diversité – présente la Charte qui a aujourd’hui plus de 4100 signataires sur tous les territoires avec Julie VILOING, Directrice Régionale Lepc Rhône-Alpes.

Sur le thème du stage de 3ème pour les jeunes des QPV et ses enjeux, les différents acteurs -entreprises, éducation nationale, structures associatives – réunis pour ce webinaire partagent leurs initiatives et bonnes pratiques :

– Yann Tanguy précise que LEPC développe des actions en faveur des jeunes, notamment en QPV, avec Innov’Avenir son programme de sensibilisation aux enjeux du numérique et Innov’ Ton Stage, solution digitale et hybride aux stages de 3ème.

– l’importance de démystifier l’image d’une entreprise que les jeunes peuvent avoir

Charles FIESSINGER, Manager Diversité et Inclusion France du Groupe Michelin : « Les jeunes sont informés sur les sujets de société mais paradoxalement n’ont pas une vision claire de leur éco-système. Les jeunes ont une vision de l’entreprise Michelin très élitiste, c’est donc important pour l’entreprise d’accueillir ces jeunes. Cela fait réfléchir sur notre responsabilité. Accueillir des jeunes permet de modifier l’image perçue, et aide à réfléchir avec les managers sur comment avoir un éco-système plus ouvert sur une population qui ne vient pas naturellement vers les entreprises de type Michelin. »
Charles FIESSINGER présente les initiatives développées par Michelin pour les stages de 3ème avec Tous en Stage de la Fondation TF1, les actions avec La Cravate Solidaire et les liens de proximité avec 3 lycées en QPV.

Charles FIESSINGER :

 

 

L’entreprise, un des derniers intégrateur social.

 

Le point du vue de l’Education Nationale et d’un jeune ayant fait son stage : Stephane MALTERE Coordinateur 3è Collège Lacharme : « Les élèves ont des représentations erronées de l’entreprise. Etre au contact de pro permet de faire évoluer les représentations »

Un élève du Collège Lacharme, Richard Kossi, témoigne :
« le stage m’a appris plein de choses. Des liens se créent dans la durée avec l’entreprise, au-delà du stage. Mon expérience sert aux autres jeunes »

Stéphane MALTERE :

 

Le stage est un déclencheur pour l’orientation des jeunes

A propos de la diversité, Charles FIESSINGER, témoigne de l’engagement de Michelin avec le programme HOPE pour l’accueil dans l’emploi de personnes réfugiées, l’Institut Télémaque, le DuoDay en faveur du handicap, DuoMixity, action qui propose aux femmes de l’entreprise de constituer un duo avec une femme en recherche d’emploi et de rapprocher les mondes

« Il est évident que l’entreprise a un rôle d’union et une responsabilité citoyenne devant contribuer à l’équilibre social »
Françoise CONSTANTY VP Club des1000

– Déconstruire les stéréotypes et les auto-censures sur les métiers cf. Chemins d’Avenir

– Importance d’agir sur la ruralité, thème qui s’intègre complètement dans la question de l’ancrage territorial de la RSE

Sébastien COQUARD Consultant en RSE :
Pour avancer sur le sujet de l’insertion territoriale, les PME ont la possibilité d’agir dès lors qu’elles structurent une véritable stratégie RSE.
Proposition : créer une école en ruralité répondant aux enjeux des métiers en tension sur le territoire

– être autonome sur son territoire, dans sa mobilité, en dehors du quartier

Stéphanie BOUILLAUD, Déléguée au développement Régional pour le Groupe La Poste AURA : Dialogue à avoir avec les régies de transports scolaires pour adapter les horaires aux jeunes stagiaires

– les stages à distance

Ce thème des stages à distance peut révéler une fracture car tous les élèves n’ont pas les équipements nécessaires auquel s’ajoute l’enjeu de la mobilité aussi pour ces jeunes.
L’inclusion doit être maintenue même à distance mais ce n’est pas toujours simple, les jeunes n’étant pas tous égaux dans les usages numériques.

– un stage de 3ème qui permet de découvrir plusieurs entreprises/métiers

L’intérêt est d’ouvrir le champ des possibles, surtout pour ceux et celles qui ne savent pas quoi faire, et qui sont majoritaires à cet âge.

 

– Importance de comprendre et de s’approprier les codes de l’entreprise

Stéphanie BOUILLAUD :

Le stage en entreprise, premier contact avec les codes que les jeunes n’ont pas.

 

Faire des visites d’entreprises et des entretiens métier

– Le difficile exercice de la vulgarisation des métiers

La pédagogie est à faire pour rendre la compréhension de son métier accessible, l’expliquer avec des mots simples
« La description du métier est clé, surtout sur les plateformes type www.monstagedetroisième : c’est essentiel pour l’élève et pour ceux qui l’aident »
Stéphane MALTERE Coordinateur 3è Collège Lacharme
Intérêt de développer des boîtes à outils en entreprise pour accompagner le tuteur dans l’accueil d’un jeune stagiaire.

– Agir pour favoriser l’égalité des chances, ne pas réserver les stages à certains établissements

Kévin SANNIER, Interlocuteur RH à France 3 Auvergne « Les entreprises ne doivent pas réserver leurs stages à certaines écoles cibles »
– Partager la semaine de stage entre 2 entreprises pour accueillir davantage de jeunes
Une bonne pratique : Un jeune qui fait l’effort de faire une candidature doit recevoir une réponse, même si elle est négative.

Chemin d’avenir :Toucher les jeunes qui sont les plus éloignés grâce aux roles-models.

– Les nouvelles compétences développées par les jeunes

Yann Tanguy LEPC « La nouvelle génération des Digital Natives a développé des compétences « naturelles » pour penser en réseau »

– Accueillir des jeunes collégiens c’est aussi se rendre compte de l’évolution du monde du travail et des réalités de demain. Cela participe à la performance de l’entreprise

« Rendre le jeune partie prenante pendant cette semaine en stage » Clément, Coordinateur chez Entreprendre Pour Apprendre :

Ne pas oublier que les jeunes d’aujourd’hui sont les collaborateurs et les clients de demain !

 

Signature virtuelle de la Charte de la diversité par Le Crédit Agricole Centre France 

Pour clore cette étape du Tour de France diveristé et ce webinaire riche en échanges et en pistes d’actions, un nouveau signataire rejoint la Charte de la diversité : le Crédit Agricole Centre France représenté par Anne-Claire BLÜM, Gestionnaire juridique et Relations Sociales, et Référente Handicap

« signer la Charte, pour garantir l’équité, élargir nos champs d’action, témoigner d’un engagement supplémentaire, partager des pratiques sociales responsables avec nos collaborateurs »


Sur le même thème

QVT 22 décembre 2020
Retour sur l’étape de Clermont-Ferrand, au côté du Club des 1000 : Mobiliser les entreprises au service des jeunes