Sexisme et égalité professionnelle - 6 décembre 2018

L’initiative #StOpE contre le sexisme ordinaire en entreprise

Mardi 4 décembre, 30 entreprises se sont engagées contre le sexisme dit « ordinaire » en entreprise. #StOpE est une initiative développée par L’Oréal, AccorHotels et EY, en partenariat avec Brigitte Grésy, experte des questions d’égalité et de sexisme.

Cette initiative a pour but de combattre le sexisme ordinaire. Mais qu’est-ce que le sexisme ordinaire ? Ce sont les signes, gestes, propos, comportements,… qui déstabilisent, infantilisent, délégitiment les femmes, et notamment sur le marché du travail. En effet, 80% des femmes cadres considèrent qu’elles ont été confrontées à des situations sexistes.

Jean-Paul Agon, PDG de L’Oréal a rappelé l’importance de la signature de cet acte et a encouragé d’autres entreprises à rejoindre ce mouvement.

 

« La parité et la défense des droits des femmes sont des sujets très chers à L’Oréal ».

 

En juillet 2017, un appel à manifestation d’intérêt est lancé, auquel répondent 30 entreprises. 100 personnes travailleront lors de groupes de travail afin de créer les 8 grandes initiatives ci-dessous :

1 – Afficher et appliquer le principe de tolérance 0

2 – Informer pour faire prendre conscience des comportements sexistes (actes, propos, attitudes) et de leurs impacts

3 – Former de façon ciblée sur les obligations et les bonnes pratiques de lutte contre le sexisme ordinaire

4 – Diffuser des outils pédagogiques aux salariés pour faire face aux agissements sexistes en entreprise

5 – Inciter l’ensemble des salariés à contribuer à prévenir, à identifier les comportements sexistes et à réagir face au sexisme ordinaire

6 – Prévenir les situations de sexisme et accompagner de manière personnalisée les victimes, témoins et décideurs dans la remontée et la prise en charge des agissements sexistes

7 – Sanctionner les comportements répréhensibles et communiquer sur les sanctions associées

8 – Mesurer et mettre en place des indicateurs de suivi pour adapter la politique de lutte contre le sexisme ordinaire

 

La Charte de la Diversité est très fière que 22 de ses signataires fassent partie de l’initiative #StOpE.


Sur le même thème

Sexisme et égalité professionnelle 6 décembre 2018
L’initiative #StOpE contre le sexisme ordinaire en entreprise